Rue de la Cerisaie : La petite rue qui monte

Rue de la Cerisaie Le Marais Paris

Rue de la Cerisaie : Au Temps des Cerises

La rue de la Cerisaie

Devrait selon Sauval son nom au fait que « les uns veulent que le nom [de la Cerisaie] lui vienne d’un certain Pierre Cerisay qui y logeait au commencement de notre siècle ; les autres et avec plus d’apparence le tirent d’une Cerisaie qui tenait à l’hôtel d’Etampes en 1543 et qui auparavant faisait un des ornements du jardin de l’Hôtel Royal de Saint-Pol.

La rue de la Cerisaie connaît en effet son premier tracé en 1544 sur le domaine de l’hôtel d’Etampes, lui-même rattaché au domaine royal de François 1er en 1531 et aliéné en 1943. Elle faisait d’abord un angle droit à l’ouest de l’actuelle rue de Lesdiguières afin de relier la rue Saint-Antoine. Cette partie de la rue fut supprimée au profit de l’édification de l’hôtel de Zamet.

Philippe de l’Orme, architecte du palais des Tuileries y édifia sa propre demeure en 1558 « sans aucune colonnes ni piliers », « pour seulement monstrer comme le docte et expert architecte peult faire un bastiment de bonne grâce et sans excessive despense ». La construction de cette demeure influença grandement l’ensemble des constructions parisiennes, notamment celle de l’hôtel de Donon (8, rue Elzevir). Elle servit d’exemple à beaucoup d’architectes, à Le Muet en particulier. La maison de Philippe de l’Orme fut détruite en 1877 lors du percement du boulevard Henri IV. Elle occuperait aujourd’hui l’emplacement du n°14, rue de la Cerisaie.

Rue de la Cerisaie

Rue de la Cerisaie : Maison de Philippe de l’Orme, dessin de J.Bonnardot, 1841, Musée Carnavalet

Aujourd’hui, la rue de la Cerisaie abrite un ensemble homogène de nourritures terrestres et spirituelles que je vous invite à découvrir avec curiosité et appétit !

Et tout d’abord au 23, rue de la Cerisaie, l’un des centres les plus reconnus pour la pratique du Yoga Ashtanga en France : le Samasthiti Studio, dirigé par Caroline Boulinguez. 

Rue de la Cerisaie

Rue de la Cerisaie : Yoga au Studio Samasthiti

C’est un lieu où se ressourcer avec simplicité et authenticité. La pratique est dynamique et l’ambiance chaleureuse. De nombreux cours sont proposés à tous les niveaux de pratique chaque jour. Les débutants pourront y trouver la détente et les confirmés s’envoler sur le flow.

Vous pourrez après votre cours retrouver des forces au restaurant tout proche Le Temps des Cerises. Reprise par Gregory Detouy (restaurateur à La petite France et à Crillon), cette jolie maisonette est un des plus anciens bistrots de Paris où vous attendent Boudin Noir à la Parmentier et Entrecôte Paname … De quoi se pâmer !

Rue de la Cerisaie : Au Temps des Cerises

Rue de la Cerisaie : Au Temps des Cerises

Rue de la Cerisaie Le Marais Paris

Rue de la Cerisaie : Au Temps des Cerises

Sources Historiques : Danielle Chadych : Le Marais, évolution d’un paysage urbain, p. 198, Parigramme, 2005 (ISBN 978-2-84096-188-8)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *